Généalogistes de France à nouveau représenté au sein du Conseil Supérieur des Archives

18/06/2019

Comme en 2016, le Président de Généalogistes de France, Antoine Djikpa, a été à nouveau nommé comme personnalité qualifiée au sein du Conseil Supérieur des Archives, dirigé par l’ancien Président de l’Assemblée nationale et du Conseil Constitutionnel, Jean-Louis Debré.

Aux côtés d’autres personnalités qualifiées comme la directrice des archives municipales de Nice, la directrice des archives départementales d’Indre-et-Loire, le directeur du Mémorial de la Shoah ou le Président de la Fédération Française de Généalogie, Antoine Djikpa participera aux réflexions menées par le CSA, notamment sur l’avenir des archives et les enjeux liés à la numérisation. Les généalogistes professionnels sont parmi les premiers utilisateurs d’archives, et notamment les premiers demandeurs d’actes d’état-civil en France, grâce auxquels ils identifient chaque année 150 000 héritiers à qui ils restituent 350 millions d’euros.

Généalogistes de France a déjà par le passé participé à un groupe de travail portant sur la question des archives essentielles, et se réjouit de pouvoir continuer à contribuer aux travaux menés sur l’enjeu des archives.

Antoine Djikpa, Président de Généalogistes de France: “C’est évidemment une grande satisfaction de pouvoir continuer à débattre et échanger avec les membres du CSA, et de représenter Généalogistes de France dans ce cadre. C’est aussi un nouveau signe de la reconnaissance par les pouvoirs publics du rôle et de l’utilité des généalogistes professionnels, et de nos relations très positives, notamment avec le Service Interministériel des Archives de France